• 5eme A et E: le développement durable à Ibity

    Voici les meilleurs textes produits par les élèves de 5A et 5E

    Le village d’Ibity est un  village situé en plein centre de Madagascar, qui est un pays très pauvre : 89.6% de 20.2 millions d’habitants sont pauvres et vivent avec moins de deux dollars par jour. La plupart des habitants vivent dans des bidonvilles. Là-bas tous les membres d’une famille doivent travailler, même les enfants. Leur corvée quotidienne est de déforester pour étendre leurs cultures de riz, mais ceci accélère l’érosion et diminue la fertilité des sols, ce qui risque d’aggraver la pauvreté des paysans et de mettre quelques espèces en danger.

    Des associations villageoises viennent dans la région où se situe Ibity pour apprendre aux habitants des nouvelles activités, améliorer les conditions de vie, développer le tourisme pour financer des projets. Certains même apprennent à parler français. Des gîtes, des douches et des sanitaires ont été construits pour les touristes et les habitants.

    En 2008, l’état a décidé de protéger une partie de la forêt où les défrichements sont interdits et les prélèvements de bois limités. Cette zone a été choisie spécialement pour la beauté et la diversité de sa faune et de sa flore. Cette partie de forêt pourrait attirer des touristes.

    Texte écrit par Samuel, William, Ryan  de 5 A

     

    Ibity se situe au centre de Madagascar dans les hauts plateaux. L’île est peuplée de 20.2 millions d’habitants qui ont une espérance de vie de 60 ans environ. La pauvreté est très présente avec 89.6 % d’habitants vivant avec moins de deux dollars par jour. Pour survivre, les paysans doivent travailler et même certains enfants.

    Ibity a plusieurs projets :

    -         Développer un tourisme villageois

    -         Créer des équipements et activités touristiques dans le village sans dégrader l’environnement.

    -          Offrir des formations aux villageois

    Le but des villageois est de diversifier leurs activités, d’améliorer les conditions de vie des habitants, financer de nouveaux projets locaux grâce à l’argent récolté et respecter l’environnement d’une richesse exceptionnelle.

    L’activité économique repose essentiellement sur l’agriculture (riz, légumes, élevage) et l’artisanat. Pour attirer les touristes de passage, les villageois ont construit des aménagements. Des emplois sont ainsi créés pour les villageois qui ne sont plus obligés de partir. Pour trois jours, le prix du séjour est de 35 euro ce qui correspond au salaire mensuel d’un villageois à Madagascar. Ce qui attire les touristes est la diversité de la flore dans la forêt d’Ibity.

    Texte écrit par Amélie, Anaïs, Odile et Eve de 5E.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :